Casse-tête chinois

J’avais lu une plaisanterie : deux Chinois conversent ensemble. Un dit à l’autre, La Grande Bretagne est un pays fort développé et civilisé. L’autre chercha la raison. Le premier répondit, même les enfants de trois ans parlent couramment l’anglais…. Si on suit cette logique, les petits Chinois sont encore plus brillants puisqu’à trois ans, ils parlent couramment le chinois…

La langue chinoise est souvent considérée comme une langue difficile à apprendre. En termes de la grammaire, pas d’alphabet, pas de distinction entre un nom, un verbe ou un adjectif, pas de conjugaison. Un même mot peut donc être un nom ou un verbe, tout dépend de son agencement dans une phrase. Il peut même être difficile de déterminer si un sinogramme forme un mot avec celui qui le précède ou celui qui le suit. Dans les textes anciens, il n’existe pas de virgule, de point permettant de séparer une phrase ou un paragraphe de l’autre.

Un fameux texte étudié à l’école élémentaire raconte l’histoire suivante : par un jour de grande pluie, un passant cherchant un abri arriva devant une maison dotée d’une inscription sur sa porte d’entrée : xia yu tian liu ke tian tian liu wo bu liu. Bien sûr, sans virgule ni point.


Soulagé par sa lecture la personne frappa à la porte. Les hôtes ouvrirent, surpris de voir l’individu tout trempé (en chinois quelqu’un trempé par la pluie est désigné comme « un coq tombé dans la soupe »).

L’homme s’écria alors : que vous être généreux. Vous pouvez donc m’héberger pour cette nuit puisque vous affirmez ‘Xia yun tian, liu ke tian, tian liu wo bu, liu’. Traduction : le temps par pluie, le moment où il faut aider les gens en les abritant, le ciel veut m’abriter ou pas ? Oui.

Les hôtes furent perplexes et lui dirent : « avez-vous bien lu ? Nous n’avons pas dit ‘Xia yu tian, liu ke tian, tian liu, wo bu liu’?” Traduction : le temps par pluie, moment où il faut aider les gens en les abritant, le ciel veut le faire, nous non !


Cela parait un peu compliqué à comprendre. La seule différence réside là où les deux dernières phrases sont séparées. ‘bu’ signifie la négation quand il précède un mot utilisé comme un verbe. S’il est en fin de la phrase, celle-ci est devenue une question, non pas une affirmation !

Il existe au moins cinq autres interprétations possibles de cette inscription. Des confusions peuvent surgir. A l’heure actuelle les virgules et points contribuent à clarifier le sens d’une phrase. Cependant dans certaines circonstances, quelques précisions en plus sont tout de même nécessaires afin de bien comprendre la signification de celle-ci.

nouveau-regard-sur-la-chine

La grammaire est un véritable casse-tête chinois, que dire de la prononciation ? Rappelez-vous ! J’ai parlé des quatre intonations en mandarin, neuf en cantonais (voir l’article C’est du chinois…mais lequel ?) . De manière générale, un sinogramme correspond à une seule syllabe et est associé à une intonation unique. Rares sont ceux qui possèdent deux ou trois prononciations ou intonations possibles. Dans la langue parlée quotidienne, nous employons environs 3 500 caractères, parmi les innombrables caractères différents (plus de 50 000). Et les syllabes ? Il en existe 414 précisément. Voilà pourquoi plusieurs caractères partagent la même prononciation (syllabe) voire avec la même intonation.

A titre d’exemple, « Ji » en 1ère intonation peut signifier ‘un coq’ ou ‘du poulet’ mais peut aussi désigner une machine, la faim, etc., en 4ème intonation, cela peut vouloir dire une prostituée ou la technicité ou la saison… la liste est longue.

Imaginons un individu entrant dans un hôtel commande un « ji »…. Si l’intonation n’est pas celle exigée, que peut comprendre le réceptionniste ?

Un autre exemple, les yeux se disent « yan jing » tout comme les lunettes, la différence se trouve dans l’intonation de « jing » : en 1ère, ce sont les yeux, en 4ème, les lunettes !

Bien évidemment, mes amis français ne voient pas la différence entre les quatre intonations par manque d’habitude.

Dans cet article, je n’aborde pas l’écriture qui s’avère toute aussi complexe. Vous pouvez trouver des articles sur l’histoire des sinogrammes, leur évolution depuis en 3 000 ans dans la rubrique ‘Sinogramme’.

Dans un prochain article, je vous raconterai mes propres difficultés lorsque j’ai commencé à apprendre l’anglais et le français.

Donnez votre avis